être capable de surmonter le négatif

Etre capable de surmonter le négatif! Qu’est ce qu’elle va encore chercher?

L’inverse de négatif est positif, j’entends donc qu’à force de persévérance, le négatif s’envolera pour laisser place à …..je vous le donne en 1000! DU POSITIF!

Bon ok, elle a dit çà et à quoi çà sert si je ne sais pas comment faire? Eh bien chers amis, ce n’est pas compliqué de comprendre que les échecs, douleurs, mauvaises sensations doivent être acceptés pour pouvoir les affronter du mieux que possible, un peu comme pour s’en accommoder, s’en habituer pour qu’ils deviennent presque habituels faisant partis de notre quotidien: de ce fait, on les oublie plus facilement, de jours en jours, et puis……soudain le miracle se produit, celui où l’on ne se pose plus la question du “j’ai mal là, je souffre, c’est dur…..”.

Que se produit-il alors? Le revers de l’ombre, la clarté, la luminosité qu’elle soit physique ou mentale, le résultat sera bien au rendez vous.

Je conçois que l’effort à produire pour dépasser ce que l’on appellerait, plus communément, sa zone de confort ou sa capacité adaptative n’est pas chose facile lorsque le moral ne s’y est pas préparé, surtout lorsqu’il s’agit d’un effort type sportif: on a vite fait de baisser les bras au premier désagrément, au premiers signes de faiblesse qui ravira notre égo pour nous qualifier de “pas capable”.

C’est aussi valable pour démarrer un petit jeûne, bienfait pour notre organisme: le monde qui nous entoure (et c’est reparti, elle nous rebassine avec son monde de consommation!!!), qui nous happe lorsque nous n’y prenons pas garde, nous conditionne (et nous bourre le mou!) à manger et à boire sous prétexte des “attention, tu vas tomber dans les pommes ou encore il te faut boire au moins 1.5 litres d’eau par jour…….et patati et patata”.

La réalité qui est toute autre (je ne rentrerai pas, aujourd’hui, dans les détails) permet au corps humain, qui est le mien, le notre, le votre, de s’abstenir de manger voire de boire pendant quelques heures, quelques jours………………………………………………………………………………………………………………………………….SANS MOURIR!

être capable de dépasser ses limites
être capable de dépasser ses limites

Waouh, si j’étais vous, je dirais “waouhhhhhhhhh, plutôt chouette”, je vais pouvoir perdre un peu de poids! Mais les bienfaits sont bien plus que cela MAIS il faudra, là encore, passer par une zone de turbulence plus ou moins délicate (selon les individus) pour passer le palier du “ce n’est pas si terrible” et franchir le dérageant, le difficile, le pénible qui nous fait souvent baisser les bras pour nous plonger dans l’insurmontable.

Vous avez bien appris à faire du vélo avec des roulettes et puis vous vous êtes lancés sans les roues….bon, çà à du être un peu casse gueule mais vous y êtes arrivés….et pourquoi?

Juste à force de persévérance pour vouloir passer au delà de ses limites mais les yeux d’un enfant ne sont pas ceux d’un adulte et surtout pas ceux des adultes de notre société énergivore.

Et si nous allions vers une société de modération pour ne pas avoir trop d’obstacles à surmonter nous permettant ainsi de les affronter dans de meilleures conditions et surtout beaucoup plus facilement.

Et si la vie nous laisser le temps de travailler moins et moins stressés, peut être serions nous plus à même de surmonter les aléas du monde du travail ou du métro boulot dodo.

Et si la vie nous offrait des temps de repos plus conséquents, peut être serions nous plus à même de pratiquer un sport régulier pour ne pas baisser les bras lors d’une reprise ou d’une décision de se mettre à courir alors que l’on a quasiment jamais mis un pied dans un magasin de sport ou acheter une paire de Nike!

Et si nous commencions à comprendre que l’adaptation à l’effort est bénéfique pour nous renforcer à tous les niveaux: si je m’entraîne davantage en acceptant les douleurs, les paliers délicats, inconforts où je souffre, qui me dit que je n’aurais pas, par derrière, une récompense! Et bien oui elle existe bien puisque passer un seuil critique, on trouve un second souffle permettant de continuer la cadence et là, ce n’est que pur bonheur.

être capable de dépasser ses limites
être capable de dépasser ses limites

Et si nous commencions à comprendre que toute épreuve affrontée et encore affrontée, aussi pénible soit elle, nous rend plus fort et plus beau (euh, je m’égare un peu, MDR) enfin surtout plus fort et notamment dans le mental qui se renforce……..comme les abdos!

Ne baissez pas les bras devant les efforts de la vie ou face aux éternelles critiques de ceux qui ne sont pas vous…tout simplement parque vous êtes unique! Ne l’oubliez jamais!

être capable d'accepter le négatif
être capable d’accepter le négatif

Je connais bien le milieu du sport, de la consommation (de part mon job) alors je parle de ce que je connais mais tous les domaines de la vie se ressemblent. Il y a 1 échelle de difficultés mais tout le monde n’a pas les mêmes degrés!

Allez A+

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *